Deux petits garçons

Publié le par Aina

Sur le chemin du retour, après le travail, vers 12h20, je passais devant le Cookie Shop à Antanimena. Rasant le mur du café pour avoir un peu de l’ombre, deux petits garçons d’environ 7 ans et 4 ans dorment à même le sol. En haillons et le visage visiblement marqué par les privations quotidiennes, par la dureté de la vie dans la rue, par la faim et par la fatigue, ils se tiennent l’un contre l’autre, dans ce qui me semble de la tendresse (ils sont sûrement frères). La misère humaine vous saute dans ces cas-là en plein visage : des enfants livrés à eux-mêmes, sans parents pour les aimer et les protéger, des enfants qui à défaut de pouvoir mettre quelque chose sous la dent, se contente de rien et dorment pour passer le temps et pour moins sentir la faim. La seule chose qui m’a mis un peu de baume au cœur est la façon dont ils sont ensemble : le grand frère est très protecteur vis-à-vis de son petit frère, et le petit frère offre son petit dos tout frêle pour que son grand frère puisse s’y appuyer. Comme quoi, même dans la misère absolue, un frère reste un frère même si cette tendresse et cet amour ne sont jamais suffisants pour les protéger du reste …

Publié dans Billets en vrac

Commenter cet article