Habits de fête

Publié le par Aina

Les fêtes de Noël ont créé un rite immuable dans les foyers malgaches : s'habiller neuf pour les fêtes ! Que ce soit un ménage aisé ou relativement modeste, à Noël tout le monde s'habille neuf ! Les petites filles ont de jolis rubans pour tenir les cheveux, les petits garçons sont engoncés dans leurs petits costumes, les femmes sont belles et les hommes élégants. Même si les temps sont difficiles, même si la crise est passée par là, rien n'y fait, les parents déploient des sources insoupçonnées pour respecter cette quasi tradition.  Et c'est tant mieux, car c'est bien le seul moment de l'année où chacun peut faire la fête et oublier ne serait-ce que quelques heureuses les affres et les soucis du quotidien.

Les jeunes tananariviens quant à eux, prisent en particulier la nuit de la Saint-Sylvestre. Les marchands et magasins de tissus ont été pris d'assaut depuis deux mois environ et les tailleurs à l'heure qu'il est refusent les commandes. Car comment rater une telle fête ? En attendant, les porefeuilles font largement les frais de tout ce tralala. Depuis fin Octobre, on met de côté quelques billets pour pouvoir faire dignement la fête. Qu'il est encore loin le fameux mois de janvier, la période de vache maigre, le mois le plus long de l'année, ce fameux mois où, gueule de bois, on rembourse quelques dettes, on compte le moindre Ariary, où les factures tombent quand même, sans répit, où les mets succulents ont cédé la place aux romazava et autres légumes bouillis ... 

Ah la vie ...   

Publié dans Billets en vrac

Commenter cet article