Les premières gouttes de pluie

Publié le par Ikala



Redoutées par les urbains mais ardemment attendues par les ruraux, les premières gouttes de pluie sont venues crépiter sur les toits tananariviens dans la nuit ! Signe annonciateur que la saison des pluies est à notre porte, qu’il est plus que recommandé de se munir d’un parapluie et d’une paire de chaussures pour parer à toute surprise ! Et oui, c’est comme çà qu’on fait à Tanà, il y a toujours une paire de chaussures spéciales « Pluie » en réserve dans la voiture ou au bureau ! Nous n’avons pas encore le réflexe de voir la météo la veille, comme partout ailleurs. Nous nous laissons surprendre par une pluie capricieuse, qui aime frapper au moment où on s’y attend le moins.

 

Je couchais mon bébé quand les premières gouttes se faisaient entendre. Bébé avait les yeux tout ronds et me fixaient d’un regard interrogateur. Je lui ai répondu : avy ny orana (il pleut !) ! Et il était tout content de répéter cette expression nouvellement acquise jusqu’à ce qu’il tombe doucement de sommeil ! A deux ans, c’est en effet la première fois qu’il fait attention à cet aspect-là de la nature. Plus tard, il aura tout son temps pour jouer, en cachette, à sauter dans des flaques d’eau pas toujours très propres, ou à chercher les moyens de sortir à l’insu de papa et maman pour profiter de la pluie. Cà me rappelle trop mon enfance à être grondés presque tous les soirs pour être sortis sous la pluie !

 

En grandissant, j’ai pris la mesure de l’importance de la pluie pour mes concitoyens. Comment les paysans et les agriculteurs attendent cette manne venant du ciel pour que les récoltes soient bonnes. Mais comment aussi ils prient pour qu’il n’y ait pas de pluie en surplus pour ne pas tuer les jeunes pousses. Tout leur univers tourne autour de la pluie. Assez mais pas trop ! J’ai constaté de visu également la misère du Sud malgache plongé dans une aridité et une sécheresse meurtrières ! Pour eux, la pluie est un cadeau de la providence. Pour eux, ou il pleut ou on peut mourir !

 

Voilà ce que représente la pluie à Madagascar. Cette année j’espère qu’il y en aura assez pour tout le monde !

 

Publié dans Dans Tanà

Commenter cet article